Sèves et veines

Recueil de poèmes

Un carnet de bord d’impressions intimistes, un journal de sensations… le premier d’une série tenue régulièrement pendant vingt ans. Le regard se pose au plus profond de l’être ou s’élance par une fenêtre, se pose alentour, ardent ou lent.

 

Extraits

« Je suis l’enfant/qui tourmente son jouet/est près de le casser/jouit s’énerve/je suis le jouet »

« Il s’agirait désormais non d’inventer ma propre langue, mais de me faire silencieuse pour que celle-ci s’élève et se mette à me dire. »

« Mal. Le froid, l’échancrure par où sinue l’intolérable. Et rien pour colmater soulager résister. Traître la vague reçue au cœur, aigre l’écume, et le rouleau qui me passe, passe sur le corps et lui essoré, ensablé sur la dune. Et les grands oiseaux sombres, leurs ombres lentes qui me lacèrent. »

« Parfois, cette sensation folle, impavide. Je suis la vie telle qu’elle devrait être, telle qu’elle aurait pu ne jamais cesser d’être en moi. Je suis son courant même. »

 

Éditions Isolato
104 pages
2013
18 €

anne-lauricella-poésie-recueil-éditions isolato-poésie contemporaine-seves-et-veines-4e-couv