D’un patio en Espagne suivi de La Castagnal

Recueil de poèmes

D’un patio en Espagne 

A peine relevé d’une maladie, en Espagne, le regard tout à coup découvre le monde alentour comme pour une première fois : en l’occurrence, le patio d’une petite auberge. Ses plantes, ses gens.

 

Extraits

« A terre/petits pots verts/ronds et divers/ hissent des plantes/musculeuses »

« Joueurs penchés, comme par un vent. De leurs lèvres parfois desserrées, un soupir trissé de cigale, excédé. Puis la carte abattue comme un malheur sur la table. »

 

La Castagnal

Un coin du Lot, simple pré ou longue promenade avec homme et enfant, l’œil débroussaille. Et il aime.

 

Extrait

« Il faut décrire aussi/comme le ferait le peintre/les ombelles refermées/comme des cages ballottées/sur leurs boutons desséchés/noter les tiges noires des fleurs/qui ne sont plus fleurs/juste tiges noires/balancées »

 

Editions Isolato
38 pages
2013
10 €

anne-lauricella-recueil-editions isolato-poesie contemporaine-dun-patio-en-espagne-la-castagnal
anne-lauricella-poésie-recueil-éditions isolato-poésie contemporaine-dun-patio-en-espagne-4e-de-couverture